annonces du WE des 8 et 9 décembre 2018

                            

 

 

 

8 & 9 décembre 2018

 

 

« Prépare un chemin au Seigneur,
comble les ravins »

  

Deuxième dimanche de l’Avent

 

Combler un affaissement du sol,
aplanir les obstacles,
déblayer le terrain :
c’est ce qu’on faisait en Orient,
quand un personnage important était attendu.

Il fallait tracer une route pour qu’il puisse passer à travers le désert.

 

Et c’est ainsi que le retour d’exil de Babylone à Jérusalem est évoqué.

À la suite d’Isaïe, Jean-Baptiste parle de
« dégager, dans le désert, un chemin pour le Seigneur. »

 

Nous voici donc appelés

- à préparer le terrain

- à combler les fossés de nos vies, de nos cœurs,
les fossés créés par nos relations blessées…

- les combler avec de la bienveillance, de la tendresse

- et entendre le cri de ceux et celles qui sont « tombés » dans le fossé
parce que les infortunes les ont projetés hors de la route 

- et, surtout, laisser le Seigneur nous remplir de sa présence.

 

 « Prépare un chemin au Seigneur ! Comble les ravins ! »

 

Lignes de vie

 

Nous prions pour nos défunts et leur famille :

  • Jeanine PHILIPPET, veuve d’Anasthasio ORLANDO, décédée à l’âge de 89 ans.
    Ses funérailles ont été célébrées à Embourg.
  • Jacques HENSEVAL, époux de Monique OREEL, décédé à l’âge de 85 ans.
    Ses funérailles ont été célébrées à Mehagne.
  • Rose-Marie ALFAGEME GONSALEZ, décédée à l’âge de 55 ans.
    Ses funérailles ont été célébrées à Vaux.
  • José LARIVIÈRE, veuve d’André GOHMANN, décédée à l’âge de 90 ans.
    Ses funérailles seront célébrées à Embourg, lundi à 09.30.
  • Monique GLAUDE, veuve de Louis KOBF, décédée à l’âge de 90 ans.
    Ses funérailles seront célébrées à Embourg, lundi à 11.30.

 

 

Célébration des eucharisties

 

8 décembre : 17.00 : La Brouck

9 décembre : 09.30 : Embourg / 10.00 : Ninane / 11.15 : Prayon - Embourg

 

15 décembre : 18.00 : Fraipont - Mehagne

16 décembre : 09.30 - Chaudfontaine / 10.00 : Beaufays / 11.15 : Prayon - Embourg

 

22 décembre : 18.00 : Nessonvaux

23 décembre : 09.30 : Embourg / 10.00 : Ninane / 11.15 : Vaux - Prayon - Embourg

 

24 décembre

17.00 : Vaux

18.00 : Ninane

19.00 : Mehagne

24.00 : Forêt

 

25 décembre

09.30 : Embourg

10.00 : Beaufays

11.15 : Prayon - 11.15 : Embourg

 

29 décembre : 18.00 : Mehagne

30 décembre : 10.00 : Beaufays / 11.15 : Prayon - Embourg

 

101 … Dalmatiens ?

Non, mais 101 Enfants …  C’est un record …  Ça s’est passé lors de la messe des familles à Ninane.

La semaine suivante, au Nouvel An liturgique - Dimanche merveilleux : plus de 100 personnes au petit-déjeuner et à la catéchèse.

Lundi, 30 personnes pour écouter Jean-Louis DEFER nous parler des Sentinelles de la Nuit

Ce vendredi, une dizaine de paroissiens ont rejoint la première messe « Rorate » au Carmel.

Il ne faut pas avoir le culte des chiffres … mais ceux-ci montrent bien la vitalité de notre UP.

              Yallah, en Avant … et en Avent … Et on continue sur notre lancée !!!

Pierre +, votre curé

 

Au fil de la semaine …

  • Lundi 10 à 20.00, chez Pierre : Équipe-Relais d’Embourg - Mehagne
  • Mardi 11 à 14.30, à la MR « L’Air du Temps » : célébration de la Noël
  • Mardi 11 à 20.00, au presbytère de Ninane : Équipe-Relais de Ninane-Beaufays

 

Mercredi 12 à 20.00, en l’église de Ninane : Soirée « Dé-couvrons le cœur de Dieu »
« une Femme, ayant le soleil pour manteau » Apocalypse 12

Topo - Partage - Prière des Complies - Verre de l’amitié

 

Vendredi 14 à 07.00, au Carmel : Messe « Rorate » à la lueur des bougies
suivie d’un petit-déjeuner.

 

  • Vendredi 14 de 14.00 à 20.00 et samedi de 14.00 à 18.00 : Marché de Noël à la MR - MRS Françoise Schervier
  • Dimanche 16 de 09.00 à 12.00, en l’église de Mehagne : Clôture du GR 2

 

Et l’Inde ??? C’est quoi, exactement, le projet ?

Lorsque je suis allé en Inde, avec les élèves du Sartay, j’y ai rencontré un prêtre : le Père ANIL.  Il est venu rendre visite à notre Unité Pastorale, durant les grandes vacances, et nous avons décidé de former un groupe : ICR (Indian Children Rescue), en vue de supporter son projet envers les enfants et les femmes de sa paroisse (la Mummy House). La malnutrition et l’absence d’eau potable menacent la santé des enfants dans la région de Telengana, au Sud de l’Inde. La chaleur et la sécheresse n’ont guère amélioré les conditions de vie de la population, surtout des Dalits et les tribaux. Ce projet aide leurs enfants à survivre et même à espérer une vie meilleure.

Le P. ANIL se met au service des plus pauvres et lutte pour améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants. À la crèche Mummy House, il accueille les enfants dès l’âge de 2 ans, permettant aux mères d’aller travailler. L’admission à Mummy House garantit aux enfants une alimentation saine et une eau filtrée. En plus, Mummy House offre un enseignement préscolaire.

Grâce à l’éducation, les filles pourront échapper au cercle vicieux des mariages d’enfants et du travail des enfants. Cependant, sans enseignement préscolaire ni maitrise des bases de lecture et de calcul, elles ne seront pas admises dans une école primaire. D’où l’intention du P. Anil de construire des locaux supplémentaires pour l’école maternelle. D’où l’appel que nous vous adressons : donnez aux filles de Mummy House l’opportunité de s’épanouir et de devenir des gracieuses princesses.

Un petit groupe d’adultes (une dizaine de personnes) se rendra en Inde aux alentours de février 2020.  Ça vous intéresse de nous accompagner ???  Vous pouvez m’en parler.

Pierre +, votre curé

 

Nos frères en prison …

Comme chaque année l’aumônerie de la prison de Lantin demande des calendriers 2019, des feuilles de papier, des agendas, des timbres non-oblitérés, des enveloppes, du savon, du shampooing, de la mousse à raser …             
Tout peut être déposé au presbytère d’Embourg ou confié au prêtre qui célèbre l’eucharistie. 

 

Et voici la méditation du premier dimanche de l’Avent

Une carte, une boussole, un minimum de sens de l’orientation…

Il est vrai qu’à notre époque, pour suivre un itinéraire, c’est plutôt le GPS qui prend le relais…

Mais, quel que soit le moyen, il y a lieu de savoir ouvrir les yeux, de savoir écouter…

 

Et qu’en est-il sur le chemin de notre vie ?

Un chemin à tracer dans un monde bien souvent malmené…

 

Quel est notre GPS ?

 

« Seigneur, enseigne-moi tes voies. Fais-moi connaître ta route », prie le psalmiste…  

 

C’est bien la Parole de Dieu, notre guide.  « Elle est, dit François, une compagne de voyage ». 

 

Alors, pour préparer un chemin au Seigneur, restons bien connectés à Lui

et laissons-nous - en tout temps – éclairer, guider par ce qu’Il a à nous dire, par Sa Parole de Vie !

 

Nous serons alors nous-mêmes des … GPS : Guidés Par le Seigneur.

 

 


1er & 2 décembre 2018

 

« Prépare un chemin au Seigneur,
sa Parole nous conduit »

Lignes de vie 

Nous prions pour nos défunts et leur famille :

  • Gérard HOVAERE, veuf de Lina PERI, décédé à l’âge de 87 ans.
    Ses funérailles ont été célébrées à Embourg.
  • Maurice LEMINEUR, veuf d’Alice TOUSSAINT, décédé à l’âge de 87 ans.
    Ses funérailles ont été célébrées à Vaux.
  • Jenny CLAREMBAUX, veuve de Roger MOERS, décédée à l’âge de 95 ans.
    Ses funérailles ont été célébrées à Embourg.

 

 

Alléluia : Notre adresse mail fonctionne de nouveau !

 

Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

Dernières homélies

  • 4ième conférence de carême

    QUATRIÈME CONFÉRENCE DE CARÊME

    « UN HOMME LIBRE »

     

    « Jésus dit : Le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l’étonnement. Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé. (…) Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j’entends, je juge ; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. (Jean 5, 19-23.30)

     

    Dans notre existence humaine, nous opposons volontiers la liberté et le fait de suivre un autre. Il semble qu’il y ait une alternative : ou bien je fais ce que je veux, et alors je suis libre, ou bien j’obéis passivement à une personne ou à une réalité extérieure. Si je suis libre, je suis forcément maître de moi-même.  Le monde actuel pousse, on ne peut plus à l’indépendance.  J’entends souvent dire : « moi, je ne dois rien à personne ».  Cela engendre aussi souvent un climat d’isolement et de repli sur soi.  Quand je n’ai pas de foreuse, je dois en demander une à mon voisin – qui est supérieur à moi, puisqu’il en possède une -  mais, paradoxalement, cela me permet de créer des liens de convivialité, d’amitié, de fraternité avec mon voisin qui entraîne une relation d’amitié.

    À force de ne vouloir dépendre de personne pour rien, nous créons un monde où chacun risque – et c’est souvent plus qu’un risque – de devenir immensément seul !  Alors que c’est le contraire, va nous dire la Parole de Dieu

     

    Lire la suite...  
  • 4ième dimanche de carême - A -

    « Sors de la nuit ! »  Voilà donc l’appel qui nous est lancé ce dimanche.  Et cet appel est conjugué avec « Réjouis-toi » en ce dimanche de la Laetare.  Autrement dit : « Réjouis-toi de sortir de la nuit ».  La couleur rose de cette fête nous rappelle que la lumière du matin de Pâques est déjà toute proche ; que la nuit n’est déjà plus totalement la nuit ; que la puissance du Ressuscité commence déjà à agir en nous.

     

    Et tout d’abord, avec le petit David.  Il est le dernier des fils de Jessé, il n’est rien, puisqu’on l’envoie même garder les troupeaux, alors que l’ai autres enfants sont à la maison.  Il est dans la nuit, et peut-être n’en sait-il rien …  Et voilà que le Seigneur lui-même vient à sa rencontre à travers le prophète Samuel.  C’est Samuel qui va le faire sortir de la nuit pour en faire le plus grand Roi d’Israël, grâce à l’Esprit de Dieu qui s’est emparé de lui, dès ce jour-là.

     

    Vous le savez bien, Jésus est « Fils de David ».  David en est donc l’image.  Et, de fait, c’est la même chose.  Jésus aussi, va naître au plein cœur de la nuit, à Bethléem ; il va naître dans la nuit aussi, parce qu’il vient, petit et pauvre, dans une crèche à l’écart, en n’ayant comme compagnons, qu’un âne, un bœuf et quelques bergers.  Il vivra dans la nuit à Nazareth.  Il lui faudra aussi que Dieu son Père le sorte de la nuit : à son baptême, il le met dans la lumière en lui disant : « Tu es mon Fils bien-aimé, en toi, je mets tout mon amour ».  Et cela ne s’arrête pas là.  Car, Jésus vivra aussi la nuit de la mort le Vendredi-Saint, il connaîtra l’obscurité du tombeau … et là aussi, c’est son Père qui, roulant la pierre, le rendra à la lumière, le ressuscitera.  Le psaume nous l’a dit : « Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal ».

     

     

    Lire la suite...